EDERN

A deux pas de l’avenue des Champs-Elysées, le chef Jean-Edern Hurstel ouvre EDERN.

 

Une table bousculant les codes de la gastronomie. Où l’excellence rime avec l’impertinence et l’esprit festif.

Une cuisine d’émotion, respectueuse de la saisonnalité, plaisant aux clients avant de plaire aux cuisiniers.

Au 6, rue Arsène Houssaye (Paris 8ème), il y eut d’abord Citrus Etoile. A l’abri des foules des Champs-Elysées, un immeuble d’angle cachant des trésors. Sublimé après 8 mois de chantier, le nouvel espace se déploie maintenant sur 2 niveaux et 360 m2 de surface. Au premier, une salle principale faisant apparaître la pierre naturelle, et sous les anciens plafonds, une verrière. Au sous-sol, un lounge et lieu de vie de jour comme de nuit.

A la table d’EDERN, les tomates cerises choisies sont à l’ancienne, le pain de campagne croustillant signé Frédéric Lalos, des gages d’authenticité. Les poissons de ligne sélectionnés par Maison Nordique viennent accompagner les recettes classiques. Quant aux viandes, toutes françaises, place au gourmand à l’instar du quasi de veau de lait et de l’épaule d’agneau de lait. Dans le même esprit festif, la carte des champagnes vise l’excellence et le bar d’EDERN sort les shakers et réalise les grands classiques du cocktail.

Les Nuits d’Edern

 

Passé l’escalier sculptural et béton, Edern prolonge ses dîners au bar et lounge du sous-sol. Ambiance club. Et déconnexion programmée.

 

De l’ambré des flacons aux photographies noir et blanc, des banquettes relaxantes à l’autre comptoir de bar, l’esprit est à la détente. Lumières design et tamisées, toujours flatteuses.

 

Pour les amateurs, un Cigare Lounge marron glacé fait la pause parfaite d’après-dîner, et tous profitent des sets de Dj.